canot


canot

canot [ kano ] , mar. [ kanɔt ] n. m.
• 1599; canoe 1519; esp. canoa, d'une langue des Caraïbes canoë
1Vx ou région. (Canada) Embarcation légère qui avance à l'aviron, à la pagaie. canadienne, canoë, périssoire, kayak. « Les grands canots d'écorce couraient sur les vagues » (Roquebrune).
2(XVIIe) Embarcation légère non pontée. 2. annexe, barque, chaloupe, esquif, nacelle, skif, yole, 1. youyou. Canot de pêche. Canot à rame, à moteur, à voile. Promenade en canot. Canot de sauvetage : canot insubmersible destiné au sauvetage des passagers des navires ou embarcations en détresse. Canot major : canot affecté au service des officiers sur les navires de guerre. — Canot pneumatique, en tissu enduit, gonflé à l'air. ⇒ raft. Canot à moteur. chris-craft, offshore, runabout, vedette; hors-bord.
⊗ HOM. Canaux (canal).

canot nom masculin (espagnol canoa, de l'arawak) Embarcation non pontée marchant généralement à la rame. Au Québec, embarcation légère, à extrémités relevées, mue à la pagaie : Canot d'écorce, canot de fibre de verre.canot (expressions) nom masculin (espagnol canoa, de l'arawak) Canot automobile, embarcation munie d'un moteur et parfois destinée à la compétition. Canot de pêche ou de promenade, type de bateau de plaisance largement répandu. Canot de sauvetage, bateau à moteur, insubmersible, destiné à porter secours en mer aux naufragés. Canot de servitude, embarcation destinée, dans les ports, à faire les corvées. ● canot (homonymes) nom masculin (espagnol canoa, de l'arawak) canaux nom masculin plurielcanot (synonymes) nom masculin (espagnol canoa, de l'arawak) Embarcation non pontée marchant généralement à la rame.
Synonymes :

canote ou canot
n. m. (oc. Indien) Embarcation légère et pontée à l'avant, utilisée pour la pêche côtière.
————————
canot
n. m.
d1./d Embarcation légère et non pontée.
Canot de sauvetage, insubmersible, destiné à évacuer les passagers d'un navire en détresse.
Canot pneumatique, gonflable, en toile caoutchoutée.
d2./d (Québec) Embarcation de forme allongée et à extrémités relevées, de structure légère, mue à la pagaie. Canot d'écorce, d'aluminium, de fibre de verre. Les canots utilisés pour le commerce des fourrures pouvaient porter des charges considérables.
d3./d (Madag., oc. Indien) V. canote.

⇒CANOT, subst. masc.
A.— Vx. Petit bateau fait, le plus souvent, d'un tronc d'arbre creusé. Synon. pirogue. Les canots des sauvages (Ac. 1835-1932) :
1. ... il y a loin de la pirogue ou du canot creusé, avec le feu, dans un tronc d'arbre, à un navire de haut bord, ...
J. JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 147.
2. Elle le trouva derrière sa cabane, travaillant dans la forêt à la construction d'un canot d'écorce de bouleau; fragile nacelle destinée à flotter sur le sein des lacs, ...
CHATEAUBRIAND, Les Natchez, 1826, p. 148.
B.— Usuel. Petite embarcation à rames, à voile ou à moteur mise au service d'un navire, ou utilisée pour la pêche, pour la promenade, etc. Il nous faudrait, dit Meaulnes, un canot à pétrole ou un bateau à vapeur comme celui d'autrefois (ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 265).
SYNT. Canot automobile (MONTHERLANT, Le Démon du bien, 1937, p. 1330); canot de pêche, de plaisance, de sauvetage; faire du canot; se promener, promenade en canot.
Canot (de l') amiral. Canot affecté à l'usage de l'amiral. Canot(-)major. Canot à l'usage des officiers.
Canot pneumatique. Canot gonflable, fait en toile caoutchoutée ou en matière plastique.
Prononc. et Orth. :[kano]. PASSY 1914 propose également [] ouvert à la finale. À ce sujet cf. abricot. Ds Ac. 1694-1932. Homon. canaux (plur. de canal). Étymol. et Hist. 1. 1519 canoe « petit bateau, fait d'un tronc d'arbre creusé, dont se servent les Indiens » (PIGAFETTA, Rel. du prem. voy. autour du Monde par Magellan, p. 44 [à propos de Haïti] ds KÖNIG, p. 50); 1599 canot (Capitaine BRUNEAU, Hist. véritable de certains voiages perilleux et hazardeux sur la mer, p. 206 [à propos d'une île des Antilles] ds ARV., p. 147); 2. 1677 canot « petit bateau utilisé pour le service d'un plus grand » (F. DASSIÉ, L'Architecture navale, p. 70, ibid., p. 151). Empr. à l'esp. canoa « id. », attesté dep. 1492 (Colón d'apr. COR., FRIED., R. Loewe ds Z. vergl. Sprachforsch., t. 61, pp. 54-57, KÖNIG, pp. 50-52 et Brault ds Rom. Philol., t. 15, p. 131), lui-même empr. à l'arawak des Bahamas canoa (v. FEW t. 20, pp. 60-61). Le suff. dimin. -ot a remplacé la finale -oe, inhabituelle en fr. (v. BARB. Misc. 17, n° 9). L'hyp. de DIEZ3, suivi par Loewe, loc. cit., selon laquelle canot au sens 2 serait un dér. du néerl. Kaan « bateau » fait difficulté du point de vue sém., canot apparaissant d'abord au sens de « bateau des Indiens ». Fréq. abs. littér. :915. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 048, b) 2 016; XXe s. : a) 629, b) 684.
DÉR. Canoter, verbe intrans. S'adonner à la pratique du canotage ou se promener en canot. Figurez-vous que j'ai été canoter deux jours avec un monsieur à Bougival, qui a construit son canot lui-même (E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1858, p. 523). [], (je) canote []. 1re attest. 1858 supra; de canot, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 27. Rem. On rencontre ds la docum. l'adj. canotable. (Analogique de navigable.) Où l'on peut canoter. Le jeune fleuve, à peine canotable encore, est très solitaire (COPPÉE, La Bonne souffrance, 1898, p. 52).
BBG. — ARV. 1963, pp. 147-152. — BARB. Misc. 17 1936-38, pp. 289-292. — GOUG. Mots t. 1 1962, p. 32, 213. — KEMNA 1901, p. 91, 99, 185, 218. — Pt ROB. [Cr. ARVEILLER (R.). Fr. mod. 1968, t. 36, p. 342]. — SAIN. Sources t. 3 1972 [1930], p. 351. — Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 43. — SCHMIDT 1914 [Cr. SPITZER (L.).] Z. fr. Spr. Lit. 1917, t. 44, p. 220.

canot [kano] n. m.
ÉTYM. 1599; canoe, 1519; esp. canoa, mot arawak (langue indienne caraïbe). → Canoë. REM. Les marins (notamment bretons) prononcent [kanɔt] n. m., et font parfois le nom féminin.
1 (1603). Vx ou régional (Canada). Embarcation légère, non pontée, marchant soit à l'aviron, soit à la pagaie. Canadienne, canoë, kayak, périssoire, pirogue. || Canot indien.
1 L'Esquimau va prendre des peaux de loup marin; il les étend avec des barbes de baleine; il en forme un long canot.
Chateaubriand, les Natchez, VIII, 340.
2 (1677). Cour. Embarcation légère non pontée (à aviron, rame, moteur, voile). Barque, chaloupe, esquif, nacelle, skiff, youyou. || Canot de pêche. || Canot de plaisance, pour la promenade ( Canoter, canotier). || Se promener en canot.Régional, au fém. (→ rem. en tête d'article). || Une belle canot [kanɔt].
Petite embarcation, utilisée pour le service d'un bateau plus grand. Annexe. || Mettre les canots à la mer.
2 Le canot du steamer soulevé par la houle
Vint me prendre, et ce fut un long embrassement.
Hugo, les Contemplations, V, En marche, XV.
Canot de l'amiral, ou canot amiral : canot affecté à l'usage de l'amiral. || Canot major, affecté à l'usage des officiers sur les navires de guerre (on écrit parfois : canot-major). || Le canot du commandant. || Canot de bord. Baleinière, chaloupe.
Canot de sauvetage : canot insubmersible, parfois pneumatique, prêt, dans certains ports, à porter secours aux navires en détresse.Canot pneumatique, en toile imperméable et gonflé à l'air comprimé. Bib.
3 (…) chaque soldat, sur le dos, avait une outre en peau qui, gonflée, servait de canot pneumatique.
Daniel-Rops, le Peuple de la Bible, III, II, p. 216.
(1903, in Petiot). || Canot automobile. Vedette. || Canot à moteur hors-bord. Hors-bord.
3 Navigation en canot (1. ou 2.). Canotage. || Faire du canot. || Aimer le canot.
DÉR. Canoter, canotier.
HOM. Canaux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • canot — canot …   Dictionnaire des rimes

  • canot — CANOT. s. m. Petit bateau fait d écorce d arbres, ou du tronc d un seul arbre creusé. Les canots des Indiens.Canot, se dit aussi d Une petito chaloupe qu on tient ordinairement dans un grand vaisseau, et qu on ne met guère à la mer que pour aller …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Canot — Canot, aus ausgehöhlten Baumstämmen gemachtes Fahrzeug der Indianer, gewöhnlich für 3–5 Personen; vgl. Piroguen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Canot — (frz., spr. noh), s.v.w. Kanu …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Canot — Canot, Canoe, das aus einem ausgehöhlten Baume gefertigte Boot der Indianer …   Herders Conversations-Lexikon

  • canot — CANOT. Petit batteau, fait d écorces d arbres, ou d un tronc d un seul arbre. Les Canots des Indiens …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Canot — Pour les articles homonymes, voir Canot (homonymie).  Ne doit pas être confondu avec Canoë. Canot …   Wikipédia en Français

  • CANOT — n. m. Embarcation légère. Canot à rames, à voiles, à vapeur. Canot automobile. Canot de sauvetage. Il se dit également d’une Embarcation légère, sans pont, destinée au service d’un navire ou d’un bateau de pêche. Mettre un canot à la mer. Il y a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • canot — (ka no ; le t ne se prononce pas dans le parler ordinaire ; au pluriel l s se lie : les ka no z ont chaviré ; canots rime avec dos) s. m. Petit bateau.    Embarcation, sans pont, à voiles et à rames, qui est affectée au service d un grand… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CANOT — s. m. Petit bateau fait d écorce d arbres, ou du tronc d un seul arbre creusé. Les canots des sauvages.   Il se dit également d Une embarcation légère, sans pont, à voiles et à rames, destinée au service d un bâtiment. Mettre un canot à la mer.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.